Battles - à partir de 14h

Battle #1 - "Ville connectée : facteur d'intégration sociale vs fracture numérique ?"


L'usage intensif de la technologie permet d'offrir de nouveaux services à des personnes ayant des besoins particuliers, et notamment les personnes en situation de handicap. De la maison connectée à la réalité augmentée en passant par les services en ligne, les nouvelles technologies peuvent favoriser l'intégration de tout un chacun dans son territoire. Cependant, l'usage massif des technologies peut déshumaniser le quotidien des personnes concernées. Par ailleurs, le développement des services connectés ne fera qu'aggraver la fracture numérique dont sont victimes 17% des Français - le problème touchant davantage les personnes âgées, seules et sans diplôme. Dès lors, ne risque-t-on pas de créer une ville connectée à deux vitesses ?

Intervenant.e.s

  • Emilie Poirson
Émilie Poirson est maître de conférences à l'École centrale de Nantes et membre du laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N). Ingénieure des systèmes, elle s'intéresse plus particulièrement à la conception universelle. Ses travaux récents portent sur "la maison connectée pour la santé" qui doit permettre aux patients hospitalisés un retour précoce à domicile sous surveillance médicale, à l'aide d'objets connectés et de la télémédecine.
  • Stéphane Juguet
Anthropologue - Directeur de l'agence What Time Is I.T. Ancien chercheur au Laboratoire des Usages et des Technologies d'Informations Numériques (LUTIN-UserLab) situé à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, l'anthropologue Stéphane Juguet mène depuis plusieurs années des réflexions prospectives sur les usages, la mobilité, les pratiques urbaines et les enjeux de la transition. Durant deux ans, il a été responsable du pôle « mobilité(s) » au sein du centre de design avancé du groupe Volkswagen. En 2004, il fonde la société What Time Is I.T., société qui regroupe des chercheurs en sciences humaines, des designers et des prospectivistes.

Battle #2 - "Smart city : technologie et numérique vs nature en ville ?"


Dans la ville connectée, la technologie est au service du développement durable. Capteurs, compteurs électriques intelligents, nouveaux matériaux issus des laboratoires de recherche... : autant de moyens de réduire nos consommations d'énergie et rendre la ville plus écologique. Mais sur le terrain, les habitants n'ont pas attendu l'arrivée de ces nouvelles technologies pour mettre en route la transition écologique autour d'eux. De nombreuses initiatives existent depuis plusieurs années pour rendre nos territoires plus durables et redonner une place à la nature en ville.

Intervenant.e.s

  • Christine Margetic
Christine Margetic est professeure de géographie à l'Université de Nantes et membre de l'unité mixte de recherche Espaces et sociétés (ESO). Spécialiste des espaces agricoles, des relations entre ville et campagne et de l'agriculture en ville, elle préside la commission de géographie rurale du comité national français de géographie. Christine Margetic est par ailleurs, directrice de publication des "Cahiers nantais" et membre du conseil scientifique du musée du vignoble nantais.
  • Jérémy Pruvost
Jérémy Pruvost, professeur des universités à l'Université de Nantes et membre du laboratoire Génie des Procédés Environnement - Agroalimentaire (GEPEA), spécialiste de la production d'énergie à partir des microalgues.